Merveilles de Mains en quelques mots

Bonjour et bienvenue sur le blog de Merveilles de Mains.

Je vais profiter de cet espace pour vous en dire un peu plus sur moi, ensuite je vous emmènerai à la découverte de Merveilles de Mains.

Alors qui suis-je ? Je m’appelle Sandrine et je suis enchantée de partager un petit coin de convivialité et de passion avec vous. J’ai toujours plus ou moins baigné dans les travaux d’aiguille(s) depuis toute petite. Je me souviens avoir confectionné ma première jupe à l’âge de 9 ans environ. Un bout de tissu sorti des placards, une maman qui me montre comment couper le tissus, le surfiler (et me servir de la machine à coudre). Faire un ourlet, mettre un élastique à la taille. Et voilà ! Une magnifique jupe.

Et vous savez pourquoi elle était magnifique cette petite jupe ? Parce qu’elle tournait ! C’était là tout le secret de la réussite, et croyez-moi, je ne me suis pas privée de la faire tourner.

Et puis il y a eu d’autres jupes, un essai de chemise (pas très concluant au niveau du col), un pantalon (qui m’a fait me tordre les neurones une fois le tissu découpé pour savoir comment l’assembler), un manteau, une jolie cape. Bref, de quoi m’amuser et apprendre, le nez enfoui dans la merveilleuse pile de tissus maternels.

2019-04-17 11.52.26

En plus de cela, j’ai également appris à manier les aiguilles à tricoter en me lançant directement dans un pull en jacquard. Noir et vert tendre, je me souviens très bien de cette laine toute douce. J’ai mis ma patience à l’épreuve, et le pull n’est à ce jour toujours pas monté (et pourtant tricoté !). Mais d’ailleurs, où peut-il bien être ce pull ?

Je me suis aussi mise à la broderie, le sage point de tige pour commencer, du point de croix ensuite. Mais la broderie qui m’a le plus plue, c’est bien le hardanger (peut-être à cause des battements de mon coeur quand il fallait couper les fils… sans détruire toute la broderie).

Et un jour, à environ 25 ans, je me suis dit que je voulais faire quelque chose de manuel, artistique, beau, artisanal, en rapport avec le fil, traditionnel… et là, j’ai eu un splendide déclic, je me suis dit que j’allais apprendre la dentelle aux fuseaux.

La machine était lancée, et 15 ans plus tard, me voilà dans l’aventure Merveilles de Mains.

Et puisque le printemps est là, je vous offre ces jolies fleurs…

A très bientôt j’espère.

2019-03-16 14.52.18

2018-04-13 15.00.59

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.