Les carreaux à dentelle, suite

Le carreau plat

Le carreau plat est l’évolution pratique et logique du carreau à roue traditionnel. Comme nous l’avons vu dans l’article précédent, le carreau à roue. En effet, quand on travaille une dentelle sur un carreau à roue, du fait de sa forme, la gestion des fuseaux est parfois un peu délicate, surtout lorsque l’on travaille une dentelle avec beaucoup de fuseaux. Ils roulent ! Et bien que cela n’empêche pas de faire de la dentelle, cela peut être un peu gênant car les fuseaux ne restent pas à leur place. La forme de ce carreau fait que dès qu’on soulève un carreau pour exécuter un point, il libère une place dans laquelle roulent les fuseaux d’à côté. À la longue, cela peut être un peu énervant… De plus, ce carreau à roue permet de faire uniquement « de la dentelle au mètre », c’est-à-dire des bandes de dentelle, des entre-deux ou des galons en dentelle. Cela représente déjà beaucoup de choses. Mais pour faire un napperon, une dentelle ronde, carrée, ovale ou de toute autre forme, le carreau à roue n’est pas adapté.

C’est pourquoi le carreau plat a été créé. Il s’agit la plupart du temps d’une plaque de polystyrène extrudé (le polystyrène dense) recouvert de bulgomme. Vous pouvez consolider votre carreau en lui mettant une petite plaque de bois dessous. Et enfin, pour l’élégance (très importante en dentelle !), le carreau est recouvert d’un tissu.

Quelle dimension pour un carreau à dentelle ?

Ce carreau mesure entre 40cm pour les plus petits et 60cm pour les plus grands. Il s’agit d’un carreau carré. Le carreau doit avoir une taille assez grande pour permettre de travailler une dentelle confortablement. En effet, quand on fait de la dentelle aux fuseaux, on a rapidement beaucoup de fuseaux à gérer et manipuler. Il faut donc avoir assez de place pour que tous les fuseaux tiennent sur le carreau. Il faut aussi prévoir la longueur de la dentelle et des fils pendant qu’on travaille, car il n’y a rien de plus gênant que d’avoir des fuseaux qui risquent de glisser du carreau. Cela empêche d’avancer dans sa dentelle et surtout, un fuseau qui glisse du carreau peut se débobiner, tomber, s’endommager ou encore, c’est le fil qui peut se casser.

Pourquoi avoir un carreau carré ?

En fait, tout revient au type de modèle de dentelle que l’on veut travailler. Si on fait une bande de dentelle, cela n’a pas trop d’importance, mais si on fait un napperon ou dentelle figurative, on va probablement travailler sa dentelle dans différents sens et il faudra tourner le carreau. C’est pour cela qu’un carreau carré est nécessaire, il permet de poser son carton au centre du carreau et de travailler confortablement.

Pourquoi certains carreaux ont les coins coupés ?

Rien de très sorcier là encore, juste une question de pratique. L’avantage du carreau plat en dentelle aux fuseaux est de pouvoir réaliser des dentelles assez grandes demandant beaucoup de paires de fuseaux. Le carreau plat permet également de faire de la dentelle à fils coupés. Cela signifie qu’au lieu de faire une bande de dentelle toute en longueur (comme sur un carreau à roue traditionnel par exemple), on peut faire une dentelle avec plusieurs « parties ». Ces différentes parties de la dentelle peuvent être de différentes couleurs, représenter différents points. Cela donne une dentelle très jolie, agréable à faire. On peut ainsi faire des paysages, des personnages en dentelle. Et donc, le nom de ce type de dentelle vient tout simplement du fait que pour la faire, on doit « couper » les fils à la fin de chaque partie et remonter des fuseaux avec de nouveaux fils pour commencer une autre partie. En fait, on aurait tout aussi bien pu l’appeler la « dentelle mosaïque » ou encore la « mosaïque de dentelles » car il s’agit de travailler sur son carreau une dentelle composée de petits bouts de dentelle différents.

Du coup, quel est l’intérêt de couper les coins de son carreau à dentelle ? J’y arrive ! Le fait de faire une dentelle à fils coupés implique que l’on puisse être amené(e) à travailler sa dentelle dans différents sens. Il faut donc tourner son carreau de temps en temps. Or, selon l’angle du morceau de dentelle que l’on travaille, on peut se retrouver avec l’angle du carreau dans le ventre et les bras allongés, ce qui n’est pas une position très agréable pour faire de la dentelle. Du coup, on coupe les coins des carreaux, de la sorte, quand on doit faire tourner sa dentelle, on n’est pas gêné par le coin du carreau. Et cela d’autant plus qu’il est rare qu’on ait besoin d’aller jusqu’au bout des angles du carreau avec les fuseaux. Le carton de la dentelle étant posé au centre, on n’a pas besoin d’aller exploiter ces parties du carreau.

En conclusion, il est tout à fait possible de couper les angles des carreaux plats parce qu’à l’usage, il est plus agréable de faire de la dentelle avec un carreau (de taille suffisante) à coins coupés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.